AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Salle D'Audience N° I Arslan - Le Gouvernement contre Jul

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
cormapaya

avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Salle D'Audience N° I Arslan - Le Gouvernement contre Jul   Ven 18 Juil - 1:31

Mesdames et Messieurs,

La Cour.

Chers concitoyens des Colonies Anglaises, Moi Cormapaya Juge assermenté par les Gouvernements respectifs, j'ouvre donc ici même les procès contre Jul suites aux Plaintes déposées par Sir Arslan et par Sir Aubrey au nom du gouvernement.


Etant donné que c'est le premier procès de ce genre dans notre contrée, je vous demanderais d'être attentifs et de respecter ces lieux.

En aucun cas je ne tolèrerais le trouble dans cette salle ainsi qu'autour de ce Bâtiment. Le Ministre de la défense à mis en place des troupes à l'intérieur et à l'extérieur et est chargé de faire respecter l'ordre pour le bon déroulement de ce procès.

Veuillez vous assoir...

Dans un premier temps je vais vous faire part des plaintes déposées.

Acte N° 1 :

Sir Arslan à déposé plainte :
le 17-06-2008 à 15:11:37
--------------------------------------------------------------------------------

En tant que procureur de nos colonies, je voudrais inculper sir JUL, pour félonie et trahison envers nos colonies, notre gouverneur et notre roi., ainsi que pour diffamation.
j`espère qu`un procès se tiendra rapidement.
Je demande aussi sa démission de sa charge adjoint, ainsi que de tout les éventuelles fonctions officielles qu`il occupe pour que ne pèse des soupcons d`intimidation et de favoritisme.
J`espère que la justice fera son oeuvre.

Acte N° 2 :
Sir Arslan à été immédiatement débouté car non seulement il a commis l'erreur de se nommer Procureur alors qu'il était Avocat. De plus en tant qu'avocat il n'avait pas le droit de prendre partit et de déposer plainte lui-même ceci entre autre par son serment d'impartialité.

Acte N° 3 :
Sir Arslan à démissionner de son poste d'avocat.

Acte N°4 :
Sir Arslan à quelques temps plus tard re-déposé plainte.

Acte N° 5 :
En tant que Juge, je lui ai demandé confirmation de sa Plainte ce qu'il a fait.

Je lui ai donné un échéancier pour me déposer son dossier de preuve(s)pour pouvoir communiquer les pièces à la défense.

Acte N° 6 :

Sir Aubrey à déposé plainte contre Jul au nom du gouvernement.
J'ai pris acte de sa plainte et lui ai demandé également defournir son dossier de preuve(s) dans les mêmes délais.

Etant donné qu'il est 12h00 je lève la séance qui reprendra à 14 h00 .

Veuillez vous lever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cormapaya

avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: Salle D'Audience N° I Arslan - Le Gouvernement contre Jul   Ven 18 Juil - 1:35

Mesdames et Messieurs,

La cour.


Veuillez vous assoir.


Ci dessous vous trouverez les dossiers et arguments des parties.

L'accusation : Le Gouvernement
Citation:
Le 10 mars 1718, Lord Jul avait déjà menacé le Gouvernement en ces termes : « je vais vous faire trembler dans vos palais du gouvernement si rien ne change ». En voici la preuve :


Que vous pouvez retrouver ici :
http://www.tradingcolonies.net/index.php?page=forum&mode=post&post=214947


Le 28 juin 1718, à la proclamation d’une insurrection, le sir Jul se montre favorable au mouvement.
Il dit lui-même: « je tien ajoutée certain point: » Ces mots montrent ici le fait qu’il participe pleinement à l’opération visant aux déséquilibre régional. Voici la preuve :


Que vous pouvez retrouver ici :
http://www.tradingcolonies.net/index.php?page=forum&mode=post&post=281671


Le 30 juin 1718, toujours dans la suite des évènements, le Gouvernement adéclarée l’Assemblée Indépendantiste comme ‘illégale’. A cette annonce, Lord Jul se voit offusqué, mais j’attire l’attention de votre personne sur ces termes : « il n'y a que notre parole qui vous contestez », le « notre » connote ici bien l’appartenance de Lord Jul aux indépendantistes. En voici la preuve :


Que vous pouvez retrouver ici :
http://www.tradingcolonies.net/index.php?page=forum&mode=post&post=268349&start=40


Le 4 Octobre 1719, Jul avoue publiquement son appartenance au mouvement indépendantiste. Lord Jul se permet en plus de cela une remarque insultante « je regrette que vous n'y soyer pas rester » s’adressant à ma personne. Voici les preuves :


Que vous pouvez retrouvez ici :
http://www.tradingcolonies.net/index.php?page=forum&mode=post&post=389221


Le 21 octobre 1719, lorsque Lord Jul voit plusieurs colons le souponner de traitrise, celui-ci s’excuse en publique. Notons ici un changement idéologique radical par apport aux précédents propos du sieur (voir preuve ci-dessus), et attire votre attention sur cette phrase : « Je précise aussi que je ne suis nullement le créateur et que je n'ai pas financé non plus.... ». Or, avec les preuves montrées, tout porte à croire qu’il soit, avec feu John Smith, le créateur de l’insurrection de 1718. Voici la preuve :


Que vous pouvez retrouvez ici :
http://www.tradingcolonies.net/index.php?page=forum&mode=post&post=389221


A la même date, et dans la suite de la conversation, Lord Jul proclame « L'Angleterre j'en ai que faire, je suis arrivé avec mes économie et j'ai bâtit des terre prospère pour les personne désireuse de vivre sur le nouveau monde.
Je n'ai jamais eu d'aide de notre mère patrie donc je ne vois pas pourquoi je devrais rester sous sa bannière alors qu'elle n'a jamais daigner nous aidez dans notre entreprise ». Voilà un beau mensonge aux yeux de tous, puisque nous savons que pour l’installation d’une nouvelle colonie en Amérique, le Roi accorde une somme de trente mille écus. Voici la preuve :


Que vous pouvez retrouvez ici :
http://www.tradingcolonies.net/index.php?page=forum&mode=post&post=389221




Monsieur le Juge, pendant longtemps, Lord Jul a pu vivre dans nos colonies en paix, faire prospérer ses villes, effectuer des échanges en toute liberté après avoir soutenu une indépendance qui a couté la vie aux habitants de Virginia, à bon nombre de soldats qui ont combattu contre le désordre, il a pu vivre en bonne conscience sur nos terres après avoir diffamé notre mère patrie, et ma personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cormapaya

avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: Salle D'Audience N° I Arslan - Le Gouvernement contre Jul   Ven 18 Juil - 1:37

La défense : Maître Selena

Comme je vous l'avait dit voici mon dossier.
***

première preuve de la partie adverse a écrit:
Le 28 juin 1718, à la proclamation d’une insurrection, le sir Jul se montre favorable au mouvement.
Il dit lui-même: « je tien ajoutée certain point: » Ces mots montrent ici le fait qu’il participe pleinement à l’opération visant aux déséquilibre régional. Voici la preuve :

Que vous pouvez retrouver ici :
http://www.tradingcolonies.net/index.php?page=forum&mode=post&post=281671
[color:f437="navy"][size="4"]Si on lit bien tous ses propos,il est bien évident que rien ne démontre son appartenance à ce mouvement.Mon client a juste parlé après un autre colon sur des mécontentements envers le gouvernement.Il y reproche notamment des missives gouvernementales trop longues et trop lourdes et demandent à recevoir les informations plus brièvement et que cela arrive à chaque colon à titre personnel par courrier personnalisé.
Et il fait une requête pour promouvoir lady Gwen à un poste plus valorisant pour un travail qu'elle avait fourni en cette période.
Le seul hic est qu'il n'a pas forcément pris la parole dans un endroit approprié.
[/size]

Deuxième preuve déposée par la partie adverse a écrit:
Le 30 juin 1718, toujours dans la suite des évènements, le Gouvernement a déclaré l’Assemblée Indépendantiste comme ‘illégale’. A cette annonce, Lord Jul se voit offusqué, mais j’attire l’attention de votre personne sur ces termes : « il n'y a que notre parole qui vous contestez », le « notre » connote ici bien l’appartenance de Lord Jul aux indépendantistes. En voici la preuve :

Que vous pouvez retrouver ici :
http://www.tradingcolonies.net/index.php?page=forum&mode=post&post=268349&start=40
[color:f437="navy"][size="4"]Dans l'annonce gouvernementale,on y parle de colons contestataires.Rien ne prouve que tous les colons en contradiction avec le gouvernement ne fasse partie de cette assemblée.Mon client,qui s'opposait à certaines paroles gouvernementales,c'est senti compris dans les opposants.

Il est normal de se poser la question "pourquoi dissoudre un rassemblement populaire?" si ce mouvement reste pacifiste et demande un dialogue avec le gouverneur afin d'avoir des réponses et des solutions sur des difficultés que les colonies ont connu à l'époque.Un des plaignants ici présent,sir William Aubrey,lui a répondu en donnant ses raisons.
[/size]

troisième preuve déposée par la partie adverse a écrit:
Le 4 Octobre 1719, Jul avoue publiquement son appartenance au mouvement indépendantiste. Lord Jul se permet en plus de cela une remarque insultante « je regrette que vous n'y soyer pas rester » s’adressant à ma personne. Voici les preuves :


Que vous pouvez retrouvez ici :
http://www.tradingcolonies.net/index.php?page=forum&mode=post&post=389221
[color:f437="navy"][size="4"]Il n'est jamais dit clairement qu'il appartient à l'Assemblée.

Votre animosité partagée est vieille et grande.Aucun effort n'a été fourni par les deux protagonistes pour laisser le passé à sa place.Vos rancunes envers l'autre sont profondes.

Il ne vous menace pas directement de mort.Il aurait préféré à l'époque que vous y soyez resté afin de ne plus entendre des tyriades verbales pour dire deux phrases importantes .
Des paroles dites sous le coup de l'énervement et la colère.Mais sans forcément vouloir absolument votre mort
[/size]
Quatrième preuve de la partie adverse a écrit:
Le 21 octobre 1719, lorsque Lord Jul voit plusieurs colons le soupçonner de traitrise, celui-ci s’excuse en publique. Notons ici un changement idéologique radical par apport aux précédents propos du sieur (voir preuve ci-dessus), et attire votre attention sur cette phrase : « Je précise aussi que je ne suis nullement le créateur et que je n'ai pas financé non plus.... ». Or, avec les preuves montrées, tout porte à croire qu’il soit, avec feu John Smith, le créateur de l’insurrection de 1718. Voici la preuve :

Que vous pouvez retrouvez ici :
http://www.tradingcolonies.net/index.php?page=forum&mode=post&post=389221
[color:f437="navy"][size="4"]Voyons les malentendus et les proportions que la situation, mon client a souhaité par cette lettre de tenter d'expliquer son point de vue.Car certains colons veulent à tout prix trouvé en mon client le responsable d'une guerre civile.Il est vrai qu'il fait un bouc émissaire idéal vu que le principal intéressé Johm Smith est mort.Que sir William ne possède aucun autre nom et que lord Jul est un homme qui dit ce qu'il pense sans ménagement.Dans cette preuve déposée,c'est la seule fois qu'il fait nettement mention de na pas avoir créer ni financer l'Assemblée et de ne pas avoir partager toutes les idées de John Smtih.On peut juste reprocher à mon client d'avoir soutenu à ses débuts une cause dont il n'avait pas jugé toutes ses implications futurs...on ne peut donc seulement lui reprocher d'avoir manqué seulement de discernement et de réflexion.
[/size]
Cinquième preuve déposée par la partie adverse a écrit:
A la même date, et dans la suite de la conversation, Lord Jul proclame « L'Angleterre j'en ai que faire, je suis arrivé avec mes économie et j'ai bâtit des terre prospère pour les personne désireuse de vivre sur le nouveau monde.
Je n'ai jamais eu d'aide de notre mère patrie donc je ne vois pas pourquoi je devrais rester sous sa bannière alors qu'elle n'a jamais daigner nous aidez dans notre entreprise ». Voilà un beau mensonge aux yeux de tous, puisque nous savons que pour l’installation d’une nouvelle colonie en Amérique, le Roi accorde une somme de trente mille écus. Voici la preuve :


Que vous pouvez retrouvez ici :
http://www.tradingcolonies.net/index.php?page=forum&mode=post&post=389221
[color:f437="navy"][size="4"]La mémoire de mon client est un peu vague sur ce point.Après autant d'années qui se souviendrait de tout.Mais à son arrivée,il a reçu une modique somme bien inférieur au don actuel.Et il n'avait reçu qu'une terre sans bâtiments.Donc les 15000 écus,il n' en a quasi pas vu la couleur[/size]
***


[color:f437="navy"][size="4"]Il est bien étrange de voir la partie adverse s'acharner à vouloir discréditer et trouve en mon client le coupable idéal sans preuves concrètes.Et qu'envers les personnes qui ont vraiment soutenu financièrement la guerre civile,Sir William Aubrey notamment,signe avec eux des traités et devient leur ami.[/size]

[url="http://www.tradingcolonies.net/index.php?page=forum&mode=post&post=310100"]les amis-ennemis dans le mémoire de sir Aubrey[/url]

[color:f437="navy"][size="4"]Et pourquoi sir Aballon Adaziz porte plainte sur un sujet qui apparemment il n'en connais même pas l'histoire ni la fin tragique[/size]
sir Aballon Adaziz Arslan a écrit:
Arslan

le 23-04-2008 à 19:28:33

qu`est-il passé à la fin de cette histoire?
Aballlon Adaziz, Arslan, duc D`Erkun
[color:f437="navy"][size="4"]Sans preuves concrètes,je demande que toutes les charges soient abandonnées et que cette affaire soit enterrinée à tout jamais.Car de plus selon la constitution,la loi ne peut être appliquée sur des faits antérieurs[/size]
constitution a écrit:
Article II.1.C la non rétroactivité des lois
La loi ne dispose que pour l’avenir, elle n’a point d’effet rétroactif.


Dernière édition par cormapaya le Dim 20 Juil - 2:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cormapaya

avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: Salle D'Audience N° I Arslan - Le Gouvernement contre Jul   Ven 18 Juil - 1:41

Aucunes des parties n'a présenté de témoins, je lève donc la séance à 18h15, celleci reprendra demain à 10h00 pour les plaidoiries.



Veuillez vous lever, la Cour se retire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cormapaya

avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: Salle D'Audience N° I Arslan - Le Gouvernement contre Jul   Dim 20 Juil - 0:31

La Plaidoirie de l'Accusation

Monsieur le Juge,

nous voilà devant des faits, que même la défense ne peut contester, et nous le voyons en a même du mal. Cette difficulté est simplement due à la véracité des faits, et à des preuves incontestables, présentées jadis devant vous lors de la plainte.

La Guerre d’Indépendance, nous le savons tous, a été déclenchée par feu John Smith, dit aussi ‘Colonel de l’Armée Continentale’. Mais, vous avez pu le constater, il n’était pas seul. Sir Jul a amplement participé au mouvement indépendantiste. A plusieurs reprises, il en a défendu la cause, et par lâcheté, après la victoire des troupes royales, celui-ci s’est tu.

Quel homme avons-nous réellement face à nous ? Plus qu’un lâche, plus qu’un traitre, il s’agit bien d’un criminel. Un criminel qui a participé à la mort de nombreux habitants de la ville de Virginie, et de soldats de l’Armée Royale. Croyez-vous vraiment, Monsieur le Juge, que les familles de ces défunts ont oublié ce traumatisme ? Croyez-vous vraiment que les Colonies Anglaises ont oublié cette guerre ? Elle reste, dans nos cœurs et dans nos âmes, et j’en ai moi-même des traces, tant physiques que psychologiques.

Les preuves sont là Monsieur le Juge, mais je m’étonne de l’unique argumentation de la défense. En effet, Maître Séléna s’applique à défendre Sir Jul sur une seule de ses nombreuses répliques durant cette année écoulée. « Rien ne démontre son appartenance », et il se serait trompé d’endroit. Je suis convaincu du contraire, et les preuves qui vous ont été présentées, et qui n’ont pas été l’objet de contestation de la défense montrent bel et bien son appartenance. Il n’y a de ‘hic’ que dans la mesure où Sir Jul a consciencieusement placé ses propos dans un lieu approprié à cela : la défense de propos sécessionnistes. Le ‘ajoutée’ comme déjà dit, montre son désaccord, sans surprise avec le Gouvernement en place, et son attachement à la cause de feu John Smith.

Je tiens à signaler à Monsieur le Juge que depuis la première élection de Sir Balthurix, Sir Jul n’a fait que contester toutes les politiques gouvernementales, jusqu’à vous l’aurez vu dans les preuves présentées, avertir et menacer le Gouvernement. Il est donc, finalement, un peu prévisible que Sir Jul rejoigne les rangs des insurgés.
Et c’est surement par bravoure qu’il est resté si discret, et a toujours réfuté le fait d’avoir embrassé la cause indépendantiste. Et ce, jusqu’à très récemment, étrange coïncidence d’ailleurs, puisque l’idée d’indépendance a fait son chemin chez un de ses proches, Lady Gwen, et chose encore plus troublante, notons juste le fait que le silence de Sir Jul, et l’inaction des Gouvernement et de la Justice se sont produits sous les mandats de cette même personne, Lady Gwen. Simple constat…

Voilà Monsieur le Juge, l’état actuel des faits. Et en vue de la gravité des faits, je demande une peine exemplaire pour non seulement avoir défié l’autorité de l’Etat, celle de la Couronne et du peuple, mais aussi pour avoir été favorable à la Guerre d’Indépendance dont on sait les conséquences, et pour avoir participé à l’Assemblée des Etats-Unis, déclarée illégale et illégitime. L’Etat réclame donc trente (30) millions d’écus de dommage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cormapaya

avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: Salle D'Audience N° I Arslan - Le Gouvernement contre Jul   Dim 20 Juil - 0:32

La plaidoirie de la défense

Monsieur le juge,

Dans ce procès,la partie adverse a tenté de montrer un lien entre mon client et la guerre d'Indépendance.
Sir William Aubrey a apporté des preuves.....oui des éléments comme quoi mon client lord Jul dit ce qui lui plaît ou pas.Il l'a fait sous tous les gouvernements y compris sous celui de lady Gwen mais il est vrai vu leur sympathie il l'a critiqué en privé.

Oui,on pourrait accusé mon client d'être un éternel insatisfait mais à part cela aucune preuve tangible,concrète n'a pu être apporté au dossier pour prouver la culpabilité de mon client.La partie adverse se base sur des suppositions, des impressions pour le juger responsable d'une atroce guerre.La majorité des propos de mon client sont des futilitéspour une telle accusation

Oui,mon client a reçu une modique somme pour démarrer mais même pas un hameau pour commencer.Donc mon client considère sa réussite grâce à son labeur et ne se sent pas soutenu par la Royauté.Mais cela ne fait pas de lui pour autant un révolutionnaire voulant se soulever contre la Couronne.

Nous savons que les deux hommes ne s'apprécient guère mais ce n'est point une raison d'accabler mon client des adjectifs de traître,de lâche et j'en passe.

Car cette guerre d'indépendance qui l'a faite? Sir William Aubrey a affronté quasi seul (et nous savons son goût pour cela) sir John Smith (avec l'aide de sir Bill Smith plus tard).Mais si c'était l'Etat qui réagissait pourquoi les membres du gouvernement dont notamment le ministre de la Défense ont été mis à l'écart?.Pourquoi il n'y avait que les régiments de sir Aubrey qui ont riposté.Un soulèvement gouvernemental suivi par le peuple entraîne tous les hommes dans ce genre de guerre.Or ici,seuls deux hommes se sont affrontés.

Quand le peuple suit son gouvernement ou inversément,ce n'est pas un homme qui fait une guerre.Comme dans le cas du despote ziegelme,ce sont tous régiments possibles qu'on envoye.Surtout si le coupable n'est pas banni par le Roy.

Il aussi bien étrange que sir William Aubrey dépose sa plainte contre mon client mais que les personnes qui ont financés l'armée de sir John Smith il ne les accuse en rien.que ses personnes soient angloises ou étrangères.

Sir William Aubrey porte des accusations envers mon client sur base des intuitions.Mais quand il possède des preuves concrètes,il se lie d'amitié avec ses personnes.Prenons l'exemple du senor Cirous qui n' jamais nié de maintenir un commerce avec TOUS les anglois malgré la guerre d'Indépendance et ce malgré la demande du gouverneur.Mais dans le futur,sir William Aubrey signe un traité de non-agression avec une province qui a refusé de ne plus commercialiser avec Sir John Smith.De plus,sir William est devenu un ami proche du senor Cirous.

Pourquoi sir William Aubrey,envers une personne qu'il n'apprécie guère,veut absolument l'accabler de tous les torts SANS preuve.Et quand il apprécie,il ne fait rien et se lie d'amitié avec eux.

Mon client a certes souvent pester contre les autorités mais quand il a vraiment fallu être présent,comme récemment contre un despote, il a répondu présent.Sir Jul aide aussi les personnes qui le demande sans rien demander en échange.

Sir William Aubrey a apporté une accusation envers mon client se basant surtout sur l'aversion qu'il a envers lui.Il a employé ses ressentiments pour étiqueter honteusement mon client.

De plus,je demande qu'on tienne compte de la constitution qui stipule ceci:
Article II.1.C la non rétroactivité des lois
La loi ne dispose que pour l’avenir, elle n’a point d’effet rétroactif.

Or ici,une plainte est déposé sur un acte du passé.Si on suit la constitution,on ne peut faire ressurgir le passé pour le juger.Ni appliquer les lois actuelles sur actes passifs ...

Mon client ne réclame aucune compensation financièrement pour le préjudice moralement d'une telle accusation.Si une somme doit être versée,alors mon client souhaite que ce soit à l'Etat afin de l'investir dans notre protection territoriale.Il ne veut pas la ruine de sir Aubrey donc si il faut vraiment fixer une somme,il demanderait trois cent milles (300.000) écus à verser dans les caisses de l'Etat.

Pour cela,je demande à la cour que les accusations envers mon client soit annulées, que sir William Aubrey présente publiquement ses excuses.Je demande bien publiquement vu qu'il l'a accusé de cette manière..que l'honneur de mon client soit lavé de tout soupçon.Qu'à l'avenir plus aucune atteinte ne pourra être faite envers lui sur ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cormapaya

avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: Salle D'Audience N° I Arslan - Le Gouvernement contre Jul   Dim 20 Juil - 0:39

Maintenant que tous ceux qui sont ici présents ont eu pour mémoire les faits relatés par chacunes des parties, donc, je déclare dès à présent l'ouverture du procès de Jul.


Je demande à ce que Sir Jul vienne préter serment devant la cour et réponde aux questions de l'accusation.

L'accusation aura la parole dès la reprise d'audience demain matin 10 h 00


Juge Cormapaya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jul



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Salle D'Audience N° I Arslan - Le Gouvernement contre Jul   Dim 20 Juil - 1:15

Je prête serment devant la cour de ne dire que la vérité rien que la vérité monsieur le juge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cormapaya

avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: Salle D'Audience N° I Arslan - Le Gouvernement contre Jul   Dim 20 Juil - 2:13

Merci Sir Jul, vous pouvez vous assoir.

Répondez aux questions de l'accusation qui vont être posées par Sir Aubrey.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Séléna

avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 10/07/2008

MessageSujet: Re: Salle D'Audience N° I Arslan - Le Gouvernement contre Jul   Dim 20 Juil - 13:01

J'entrai dans le tribunal.
Ma première affaire et sûrement une des plus délicate.
Je m'assois à côté de mon client.
L'histoire s'était passée,il y a un an et demi.Sir Jul avait changé depuis.
Il commençait enfin à mûrir.Sa fougue et son impétuosité juvéniles étaient rangées.Il avait compris certaines choses mais à quel prix...
Nous attendions la suite du procès...les dés étaient lancés.
Je fis un tour de salle...Gwen n'était pas là...pourtant elle m'avait promis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Aubrey
Gouverneur
avatar

Nombre de messages : 368
Localisation (IG) : Fort Kalberton
Date d'inscription : 01/07/2007

Feuille de personnage
Colonie: Colonies Anglaises
Alliance: Ordre de la Jarretière
Niveau ville:
3/3  (3/3)

MessageSujet: Re: Salle D'Audience N° I Arslan - Le Gouvernement contre Jul   Dim 20 Juil - 14:20

William se leva, inclinant la tête vers le Juge, et se dirigea vers Jul.

Je vous remercie Monsieur le Juge.

Il jeta au passage un regard glacial vers Séléna, celle-ci n’avait sans doute pas du prendre connaissance du dossier, puisque sa plaidoirie était non seulement diffamatoires, mais pire encore, elle inventait des choses qui n’avaient jamais été. Pas de preuves disait-elle et sur des intuitions, alors qu’il venait de les fournit au Juge et à la défense, d’ailleurs elle-même avait parlé de preuves au début de sa tirade, belle démonstration de l’écoute qu’elle avait dû faire de son réquisitoire….
Un traité de Non-Agression ? Voilà qui était curieux, car ce n’était pas Aubrey qui l’avait signé, mais bien lady Gwen…
Seul durant la guerre d’Indépendance ? Avait-elle oublié les sieurs Balthurix ? Bill Smith ? Quoka ? Ignorait-elle que ce n’étaient pas ses régiments qui avaient été mobilisés, mais ceux du Gouvernement, donc mobilisables par le Ministre de la Défense, à l’époque Jack, comme par lui –même.

Alors qu’il remettait un peu d’ordre dans ses idées, William avança de quelques pas jusqu’à faire face à Jul. Lorsqu’elle s’éleva, sa voix était forte et ne tremblait pas malgré le coup terrible qu’était pour lui la tentative de diffamation qui venait d’être tentée.


Monsieur Jul,

Vous niez vos propos diffamatoires contre la Couronne. Vous niez le fait que vous ayez participé à l’Assemblée indépendante alors que vous la défendiez. Vous niez de nouveau cette appartenance alors qu’il y a peut, vous vous excusiez en publique d’y avoir prit part.

Or, lorsque l’Assemblée Indépendante a été déclarée illégale et illégitime, vous aviez répondu, je cite : « il n'y a que notre parole qui vous contestez et nous n'en viendrons pas aux armes ».

Voici la preuve :
http://www.tradingcolonies.net/index.php?page=forum&mode=post&post=268349&start=40

Distribuant les preuves au Juge à Lady Séléna, puis revenant face à Jul.

Lord Jul… le lien est évident, certes vous n’avez pas participé à la guerre, c’est sur qu’il est si courageux, se disait-il, mais pourquoi donc employez-vous le ‘nous’ en évoquant l’Assemblée indépendantiste si vous n’en faisiez pas partie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arslan



Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 14/06/2008

MessageSujet: Re: Salle D'Audience N° I Arslan - Le Gouvernement contre Jul   Dim 20 Juil - 16:37

Arslan entra un peu en retard au tribunal car il avait été retardé par des incidents de route. Il trouva rapidement William et s'assit prés de lui. La salle semblait presque pleine et plusieurs parmi ses amis étaient venus ce qui lui réchauffait le coeur. Méme si il était súr de la verité, une angoisse tenaillait Arslan tandis que William se levait pour parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Gwen
Capitaine de Compagnie
avatar

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 17/06/2008

Feuille de personnage
Colonie: 3
Alliance:
Niveau ville:
3/3  (3/3)

MessageSujet: Re: Salle D'Audience N° I Arslan - Le Gouvernement contre Jul   Dim 20 Juil - 19:28

J'entrai doucement dans la salle.
Je voyais Séléna et lui fit comprendre à notre manière que j'étais près d'elle.
Le regard de William à Séléna était glacial...je me disais:" Pourvu qu'il ne la prenne pas en grippe.Elle n'est que l'avocate.Ses propres opinions sont différentes.Ici,elle ne fait que défendre son client."

Il n'y avait quasi plus de place.Je restais debout au fond de la salle à quelques pas de la porte.
William avait comme à son accoutumée beaucoup de prestance et il avait le verbe aisé.Chose qu'on ne pouvait qu'admirer chez lui même si des fois c'était long.

Il commença à parler....

Moi,je n'avais hâte que d'une chose que ceci soit fini...coupable ou pas,c'était le passé.Depuis,bien des choses avaient eu lieu.Et les gens changent...
Le silence s'installa et j'écoutais attentivement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Séléna

avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 10/07/2008

MessageSujet: Re: Salle D'Audience N° I Arslan - Le Gouvernement contre Jul   Dim 20 Juil - 22:46

Monsieur le Juge,

J'aimerai qu'on m'éclaircisse un point.
Qui est l'avocat du plaignant? Lui-même ou sir Arslan?
Si sir Aubrey a pris la parole en attendant son avocat,il n'avait qu'à demander une attente de un quart d'heure.Je l'aurai accordé sans soucis.
Mais si il est lui-même avocat,j'aurai aimé être avertie.
Merci de me donner cette précision
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arslan



Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 14/06/2008

MessageSujet: Re: Salle D'Audience N° I Arslan - Le Gouvernement contre Jul   Dim 20 Juil - 22:48

-Avant que le procés ne commence vraiment, je voudrais, monsieur le juge prendre la parole pour exprimer mon désacord avec votre compte-rendu de ce qui a mené á ce moment. Si cette prise de parole se fait en un moment innopurtin ou n'aurait pas du se faire, je vous prie de m'excuser, mais je ne connais pas les moeurs de ce lieu, comme tout le monde, d'ailleurs.
Lorsque j'ai déposé plainte, je me suis nommé procureur, en effet, et je voudrais expliquer pourquoi je me suis appelé comme tel. Si je défend un accusé, je suis avocat, mais si je défend l'accusateur, je deviens procureur, n'est-ce pas ainsi ? De plus, lorsque cette fonction m'a été assigné par lady Gwenn ici présente, l'on ne m'avait pas précisé que je ne pouvais déposer plainte. J'ai, il est vrai, jurer de rester impartial tant que je serais avocat, mais lorsque je dépose plainte, je la dépose en tant que simple citoyen, et non en tant qu'avocat. Aurais-je du renoncer á toute activité civique pour ma charge ? Si oui, j'ai fait une erreur, et je m'en excuse, mais si non, je ne vois pas le fondement de cet argument.
J'ai déposé plainte contre l'ancien gouverneur et duc, sir JUL ici présent car en tant que représentant de la justice, je cherchais si quiconque aurait brisé la loi, et, selon moi, sir JUL l'a violé...mais c'est une chose dont le tribunal devrait bientőt décider. En repensant á ces événements maintenant, je crois que j'ai fait preuve d'un peu trop de zéle dans ma charge, ce dont je m'excuse.
Mais je maintiens mes positions.
Avant de terminer, je voudrais noter une derniére chose ; sir Cormapaya, vous avez classé ma démission de mons poste d'avocat aprés que j'ai été soi-disant "débouté"...dans l'orde chronologique cela est vrai, je ne pourrais le contester, mais si on regarde les faits, cela n'a absolument rien á faire ici. Je suis dans l'obligation de me citer, bien qu'il s'agit d'une chose peu modeste, je vous en prie de m'excuser de cela. Donc, comme motif de ma décision de démission j'avais invoqué le fait que "en tant que chancellier, et étant contre le cumul de fonction, je démissionne de mon poste d`avocat jusqu`à la fin de mon mandat." Ainsi, l'on peut le voir, cela n'avait strictement rien á avoir avec le cas de sir JUL.
J'espére que vous me pardonnerez cette prise de parole peut-étre un peu longue pour expliquer de choses si simples, mais néanmoins j'ai cru important de m'expliquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cormapaya

avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: Salle D'Audience N° I Arslan - Le Gouvernement contre Jul   Dim 20 Juil - 23:06

Sir Arslan, je vous demande de vous taire car vous n'êtes surement pas à votre place en ce moment.

En ce qui concerne vos excuses sur la manière dont vous avez déposé plainte et sur la façon que vous avez de suivre les procédures, je vous ferais venir à la barre en temps voulus.

En attendant je vous prie d'aller vous assoirs deux rangs plus loin car vous n'avez rien à faire aux cotés de Sir Aubrey.

Sir Aubrey ayant refusé de vous prendre pour Avocat pour défendre seul au nom du Gouvernement. ( dailleur, je vous rappelle que vous avez démissionné de votre plein grés de votre rôle d'avocat).

Merci de respescter ces lieux et si vous n'avez pas l'expérience de ces lieux, sachez écouter pour apprendre que la justice n'est pas un jeu.

Profitant de ce temps de parole après un ennervement certain, le Juge demanda au garde de faire apporter une chaise pour Lady Gwen.

Sir Aubrey je vous demanderais de continuer vos questions, Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Aubrey
Gouverneur
avatar

Nombre de messages : 368
Localisation (IG) : Fort Kalberton
Date d'inscription : 01/07/2007

Feuille de personnage
Colonie: Colonies Anglaises
Alliance: Ordre de la Jarretière
Niveau ville:
3/3  (3/3)

MessageSujet: Re: Salle D'Audience N° I Arslan - Le Gouvernement contre Jul   Dim 20 Juil - 23:08

Entendant alors les propos de Lady Séléna. Il se leva, d'un mouvement rassuré et calme.

Objection monsieur le Juge. Voyant une nouvelle fois la défense hors sujet, après la diffamation dans la plaidoirie, voilà que l'on bientôt elle va réclamer un vice de procédure... tout ceci est bien curieux...

Concernant maintenant mes questions... je n'en ai pas d'autres Monsieur le Juge.


Dernière édition par William Aubrey le Dim 20 Juil - 23:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JACKONEILL
Colonel de l'Académie


Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 03/07/2007

Feuille de personnage
Colonie: 3
Alliance:
Niveau ville:
3/3  (3/3)

MessageSujet: Re: Salle D'Audience N° I Arslan - Le Gouvernement contre Jul   Dim 20 Juil - 23:09

J'avais mis le système de sécurité en place. Je vins m'installer dans la salle d'audience. Lady Gwen était là. Je m'installais à côté d'elle. William avait posé une première question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cormapaya

avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: Salle D'Audience N° I Arslan - Le Gouvernement contre Jul   Dim 20 Juil - 23:19

Je me dois de rejeter votre objection afin d'apporter à Maître Selena quelques précisions, et je porfite de l'instant pour que tous le monde ici présent puisse connaitre les acteurs d'un procès et son déroulement.


Maître Selena, je comprends votre question sur la présence de Sir Arslan aux cotés de Sir Aubrey, je crois y avoir répondu juste avant.

En ce qui concerne l'accusation comme la défense, le plaignant à 3 différentschoix pour être représenté.

Soit il choisi un Avocat reconnu et ayant pouvoir pour le représenter
Soit il choisi un Avocat commis d'office
Soit il décide de se représenter lui-même au risque de manquer d'expérience et de répondant faces aux hommes et femmes de lois.

Sir Aubrey à choisi en son temps la troisième solution ce qui le préserve d'être lui même un Avocat.

J'espère que vous comprenez la nuance.

Sir Aubrey, en ce qui concerne une éventuelle diffamation, je vous prie de garder cela en vous et de faire le nécessaire comme je vous ai répondu par messager. Merci

Que l'on poursuive...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cormapaya

avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: Salle D'Audience N° I Arslan - Le Gouvernement contre Jul   Dim 20 Juil - 23:21

Le Juge salua d'un léger signe de tête l'arrivée du Ministre de la défense en qui il portait toute confiance sur le rôle qu'i avait à juoer tout au long de ce procès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cormapaya

avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: Salle D'Audience N° I Arslan - Le Gouvernement contre Jul   Dim 20 Juil - 23:23

Sir Jul, la parole est à vous pour répondre aux questions posées, nous vous écoutons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Aubrey
Gouverneur
avatar

Nombre de messages : 368
Localisation (IG) : Fort Kalberton
Date d'inscription : 01/07/2007

Feuille de personnage
Colonie: Colonies Anglaises
Alliance: Ordre de la Jarretière
Niveau ville:
3/3  (3/3)

MessageSujet: Re: Salle D'Audience N° I Arslan - Le Gouvernement contre Jul   Dim 20 Juil - 23:25

Bien que surprit, il n'en fit pas ressentir les personnes autours lui, se contentant juste d'incliner la tête face au Juge.

Je n'ai pas d'autres question Monsieur le Juge...

Il reprit sa place, calmement. Cela était un coup plutôt dure, la plaidoirie de la défense était du grand n'importe quoi, à croire que c'était lui l'accusé, voilà qu'on le jugeait, sur lui, ses actions, ses amitiés avec Cirous par exemple. Il imaginait pendant un cours instant si c'était lui qui avait fait cette plaidoirie... la défense en aurait été offusquée...
C'est vrai qu'il était quelque peut surprit par la décision du Juge, mais lui seul décidait, et il se confortait à son autorité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JACKONEILL
Colonel de l'Académie


Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 03/07/2007

Feuille de personnage
Colonie: 3
Alliance:
Niveau ville:
3/3  (3/3)

MessageSujet: Re: Salle D'Audience N° I Arslan - Le Gouvernement contre Jul   Dim 20 Juil - 23:48

Tous les regards étaient tournés vers Sir Jul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cormapaya

avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: Salle D'Audience N° I Arslan - Le Gouvernement contre Jul   Dim 20 Juil - 23:52

Le juge salua le professionnalisme et la contenance dont avait fait preuve Sir Aubrey.
Il est tellement difficile de se voir rejeter sa première objection.
( Cela étant pour son bien, car comme il le sait, il à le choix de faire valoir sa requette pour diffamation, soit en fin de procès dans sà plaidoirie finale soit en portant les faits devant les tribunaux ultérieurement)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Gwen
Capitaine de Compagnie
avatar

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 17/06/2008

Feuille de personnage
Colonie: 3
Alliance:
Niveau ville:
3/3  (3/3)

MessageSujet: Re: Salle D'Audience N° I Arslan - Le Gouvernement contre Jul   Dim 20 Juil - 23:56

On vint m'apporter une chaise.
- Merci dis-je doucement et en faisant un signe de remerciement au juge
Jack arrivait et se mit à mes côtés
Je lui murmurai
- Bonsoir Lord O'Neill
- Bonsoir Lady Gwen
- vous saviez que sir Arslan n'était plus l'avocat?
- Non et vous?
- Moi non plus
On se tut ensuite, attendant la suite avec impatience.


Dernière édition par Lady Gwen le Mar 22 Juil - 17:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Salle D'Audience N° I Arslan - Le Gouvernement contre Jul   

Revenir en haut Aller en bas
 
Salle D'Audience N° I Arslan - Le Gouvernement contre Jul
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Je vais porter plainte contre mon patron.
» disparition de l'Euro ou Euro-gouvernement
» Se faire aider par un coach : pour ou contre???
» US Mint / liberty dollar /attaque contre la vraie monnaie
» Etes-vous pour ou contre la vaccination de masse contre le Virus H1N1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Colonies Anglaises :: Hôtel Cromwell - Haute Cour de Justice :: Le tribunal des Colonies Anglaises-
Sauter vers: